Inscriptions, réservations, informations : 06.07.63.88.28 - formation@coach-mental.com

Mentalisme : libérez votre génie intérieur ! TEMOIGNAGES

Le mentalisme : 130 années d'histoire en quelques lignes

    Il apparaît que le terme "mentalisme" soit réellement défini dès 1874 par l'école de "New Thought" comme un travail sincère et véritable de développement personnel des capacités sensorielles, extrasensorielles et cognitives. On peut, certes, trouver quelques rares traces d'utilisation du mot dans le jargon psychologique quelques années auparavant - notamment dans les théories behavioristes - mais cette utilisation reste anedoctique et cantonnée aux termes techniques de certains psychologues.

Ce premier sens historique, en tant que technique de développement personnel, est mondialement popularisé dès la fin du 19ème siècle par plusieurs écrits et livres, dont le best seller mondial "The law of Mentalism" de Victor Segno. On rencontre déjà, dès 1903, des "Mentalistes" offrant des consultations privées de "Mentalisme" (mélange de voyance, coaching, thérapie, spiritualisme...)

Ces "Mentalistes" de consultations privées, donnant aussi des représentations publiques dans des salons et théâtres, voient les prestidigitateurs artificiellement imiter - à l'aide de truquages - leurs prestations.

La question n'étant pas ici de savoir si les premiers utilisaient ou pas, parfois, des trucages, sans le dire. Ce qui importe est que le public venait, dans le cadre d'un divertissement, d'un côté voir des artistes (mentalistes) dont il considérait les prestations comme vraies, et de l'autre, des artistes (pseudo-mentalistes, prestidigitateurs et psycho-illusionnistes) dont ils savaient la prestation, certes artistique, mais totalement fausse, simulée et truquée. Les prestidigitateurs commencent déjà à utiliser le terme "Mentalisme" au lieu de "Pseudo-mentalisme" pour désigner un divertissement constitué d'expériences en apparence extra-sensorielles - mais fausses et utilisant des truquages - à partir de 1935. Cependant, l'utilisation déviée du terme "Mentalisme" dans ce sens demeure, à cette époque, limitée à leur jargon professionnel.

En revanche, l'immense succès des émissions radiophoniques de Dunninger amène, dès 1944, le public à associer au terme "Mentalisme" le contresens venant du vocabulaire professionnel des prestidigitateurs. Le mot "Mentalisme" signifiant maintenant à la fois l'étude approfondie des capacités psychologiques, cognitives, sensorielles et extrasensorielles de l'homme, mais aussi son imitation à l'aide de divers truquages et illusions.

La confusion était née dans l'esprit du public. Il est intéressant de noter qu'en France, en 1955, on trouvait encore chez les prestidigitateurs le terme de "expérience de télépathie truquée, magie mentale, lecture de pensées truquée..." et quasiment pas le terme "Mentalisme ". On notera aussi l'emploi du terme "truqué" pour différencier un phénomène de son imitation simulée.

Enfin, le mot "mentalisme" est utilisé de manière minoritaire dans le jargon de diverses professions (psychologues..), jeux de rôles, films, productions TV... mais il ne s'agit pour l'instant que d'une utilisation très limitée.

Pour conclure, il est compréhensible que le public soit un peu perdu face à cette avalanche de définitions contraires. Certes, au cours du temps, le sens de certains mots évolue, s'adapte et se transforme. Mais dans le cas des termes "Mentalisme" et "Mentaliste", le véritable problème vient du fait que les mêmes mots désignent un concept (pratique sincère et recherche du développement de capacités latentes) et son contraire (imitation truquée de cette pratique dans le cadre d'un divertissement qui devrait être appelé pseudo-mentalisme). Si on désire être compris, communiquer efficacement et sereinement avec autrui, il importe que les mots employés aient globalement le même sens pour les deux interlocuteurs... CQFD !

«L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.» (Gandhi/ Le jeune Inde).

Nos formations reposent évidemment sur le sens originel du mot : nul truc de magicien n'y est présenté, vous n'y apprendrez pas le mentalisme de spectacle, mais une pratique réelle, spectaculaire parfois, de travail sur le mental, de connaissance de soi et de l'autre.

Cet article est extrait du livre "Mental Coaching", de Pascal de Clermont MMP 2011



Inscrivez-vous dès maintenant et réservez votre place en utilisant le formulaire !

Contacts : 06 07 63 88 28 et formation@coach-mental.com